jeudi 29 novembre 2012

DELABY (48)







Ce malade est âgé d'une soixantaine d'années, il a un faciès assez particulier, a le nez écrasé, le crâne presque chauve, les oreilles en «chou-fleur». Au milieu de son front, on remarque une ancienne cicatrice faisant une tache bleue.

Il fait sa toilette tous les matins mais oublie souvent le savon et ce doit être pour cela que son visage luit beaucoup. Pour sa tenue vestimentaire, il est très peu soigneux et au repas, lave souvent ses aliments dessus.
Il est calme dans le service et fait tous les travaux qu'on lui commande, mais, sitôt qu'un autre malade lui signifie qu'il va mourir ou prononce le nom de «Marquette», il rentre dans une violente colère, saisit ce qui se trouve à portée de sa main mais ne frappe jamais avec. Souvent il vient se plaindre à nous qu'untel l'embête et aussitôt déclare «qu'il s'en moque, que demain, il aura sa sortie» et tous les jours, il déclare la même chose.
Il est obéissant et mis à part ses colères qui sont provoquées par les autres malades, il est calme.
Il prend ses médicaments sans jamais faire de difficultés.   
      
1er mars 1962

Source image : Huffington.fr 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le texte est issu des carnets de Robert B. infirmier psychiatrique en 1962. Il est décédé en mai 2000.