jeudi 29 novembre 2012

SZANDZICK Stanislas (25)


(Raymond Depardon - Hôpital psychiatrique Frioul, Trieste, Italie, 1979)







C'est un vieillard aux cheveux blancs, au regard vif.
Il ne sort pratiquement plus de sa chambre où il est soit couché soit assis dans un transat.
Par moment, il est calme mais sitôt qu'on le touche, il se met à crier en polonais et alors, il crie ainsi pendant 1/2 heure ou 1 heure.
Il faut toujours qu'il s'agrippe à quelque chose et de ce fait, il défait sans cesse son lit, ou si on est près de lui, il s'accroche à nos vêtements.
Quand on lui parle, il ne semble pas s'intéresser à nos paroles, son regard exprime une pensée plus lointaine mais en lui parlant doucement et pendant un moment, soit qu'il s'énerve soit qu'il nous caresse les mains en faisant comprendre qu'on est bon avec lui.                
  
31 janvier 1962

Source image : Raymond Depardon

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le texte est issu des carnets de Robert B. infirmier psychiatrique en 1962. Il est décédé en mai 2000.