dimanche 2 décembre 2012

DEMEYER Pierre (70)



 



Ce malade au visage maigre, aux cheveux épars dont le visage est disgracieux ; son teint est bizarre et il est d'une taille assez grande mais souvent aussi il est très sale.
Toute la journée ou presque, ne cesse de marcher dans tous les sens en gesticulant des bras, semblant parler avec une autre personne.
Quand on essaie de le faire rentrer ou de le mettre à sa place pour le repas, il nous empoigne au bras et nous secoue en nous sermonnant mais il est très difficile de comprendre ce qu'il dit.
Il déclare qu'il était poêlier de son métier avant et qu'il a travaillé à l'atelier de l'hôpital mais que maintenant il ne peut plus car il est malade.       
   
29 août 1962

Source image : Privé 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le texte est issu des carnets de Robert B. infirmier psychiatrique en 1962. Il est décédé en mai 2000.