lundi 3 décembre 2012

RAPASSE Louis (87)


(Une chambre vide de Lommelet (années 90 ?) à Saint-André-lez-Lille, 59)


 
Ce malade est très gras. Il déclare qu'il s'est mis à grossir dès qu'on lui a donné des fortifiants bien que, d'après son entourage, il a toujours été de forte taille.
Il s'occupe des courses dans le service et va chercher la voiture à aliments de temps en temps. Il s'occupe aussi de compter le linge pour l'échanger.
Par contre, il est d'une propreté douteuse dans sa tenue et quand il débarrassse les tables après les repas, il ne regarde pas à manger les restes d'une assiette s'il en a envie.
Il doit passer au service St Jean de Dieu mais ceci ne l'encourage pas car il espérait retourner à St Jean Baptiste qui est le service dont il venait.
Il déclare que s'il est encore là, c'est parce qu'il y a eu changement de médecin et qu'avant que ça change, sa sortie était prête.  
      
16 novembre 1962

Source image : Virginie Rooses 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le texte est issu des carnets de Robert B. infirmier psychiatrique en 1962. Il est décédé en mai 2000.